Accueil

Réunion du groupe de travail franco-argentin pour le renforcement de la coopération agricole

Le premier groupe de travail agricole franco-argentin s’est réuni à Buenos Aires du 15 au 17 mars dernier.
La constitution de ce GT avait été actée par les Ministres de l’agriculture argentins et français afin de mettre en œuvre la Déclaration d’intentions de coopération agricole qui avait été signée pendant la visite d’État de février 2016. Des représentants d'Agreenium, du CIRAD et de l'INRA étaient présents pour intervenir au sujet de l'initiative 4p1000, du programme ARFAGRI (formation agro) et sur le développement de nouvelles activités de coopération scientifique notamment avec l'INTA.

Suite à la visite du Président de la République à Buenos Aires en février 2016, et à la décision prise par les ministres français et argentin de l’agriculture de créer un groupe de travail bilatéral entre les deux ministères, une délégation du Ministère français de l’agriculture s’est rendue à Buenos Aires du 15 au 17 mars.

L’enjeu de cette mission, emmenée par la directrice générale DGPA/MAAF Mme Catherine Geslain-Lanéelle, était de développer et approfondir la coopération entre les deux pays sur différentes thématiques liés au secteur agricole et rural. Plusieurs sous-groupes de travail ont ainsi été réunis en parallèle, autour des thématiques suivantes : coopération en éducation agricole (en lien avec le programme d’échanges ARFAGRI), coopération sanitaire, Initiative 4 pour 1000, coopération dans le domaine des Indications Géographiques, et enfin coopération en recherche et innovation agricole. Ce dernier groupe a réuni pour la partie argentine des responsables de l’INTA, et pour le côté les services de coopération scientifique de l’Institut Français en Argentine (Eric Bourland), le responsable des relations internationales d’Agreenium (Etienne Saur), ainsi que les chercheurs de l’INRA et du CIRAD affectés auprès du collectif de recherche trinational (France, Argentine, Brésil) Agriterris (Christophe Albaladejo et Frédéric Goulet).

Plusieurs thématiques prioritaires pour la coopération scientifique entre les deux pays ont été identifiés, pour certains déjà abordés au travers des dispositifs de recherches qui lient actuellement les équipes françaises et argentines : ressources génétiques, bioéconomie, robotique et TIC appliquées à l’agriculture, agriculture urbaine et périrubaine, changement climatique, valorisation des produits de terroir, santé des plantes, gestion de l’eau, agroécologie, sécurité alimentaire, analyse des cycles de vie, santé animale, sciences sociales appliquées aux mondes agricoles.

Les pistes de financement de ces activités de coopération ont été évoqués, aux échelles nationales (ANR et Agreenskills en France ;  PICT-Mincyt et BEC.AR en Argentine) et régionales (EU H2020, Procisur et Fontagro pour l’Amérique latine). Le développement des coopérations triangulaires en Afrique entre l’INTA et les institutions françaises comme le CIRAD ont enfin été pointés par les partenaires argentins comme un objectif prioritaire.

Publiée : 06/04/2017

Cookies de suivi acceptés